Quelles sont les compétences d’un webmarketeur

En étroite collaboration avec la Direction de l’entreprise, le webmarketeur pilote une équipe dédiée au marketing internet. Il travaille avec les autres équipes : commerciale, communication, marketing et publicité. Celui-ci entretient aussi une relation étroite avec les responsable des technologies de vente en ligne et avec le chef de projet web chargé d'assurer la réussite des missions à sa charge en coordonnant toute une équipe de professionnels des métiers du web. 

En jouant un rôle de chef d’orchestre et de coordinateur, ce dernier se doit d’être polyvalent et de présenter un grand nombre de compétences et de qualités. Pour bien comprendre les compétences requises pour un bon webmarketeur, il est incontournable de faire un petit tour d’horizon de son métier.

Tour d’horizon sur le métier de webmarketeur

D’une manière générale, le champ d’action d’un webmarketeur englobe la ligne éditoriale et les fonctionnalités d’un site, l’action de promotion et de  communication autour de cette plateforme , son positionnement dans les moteurs de recherche, la coordination des partenariats et la gestion de la base de données.

La vaste étendue de ce champ d’action fait que le webmarketeur est connu sous d’autres appellations  en fonction du périmètre de ses fonctions. Pour des fonctions généralistes, il prend souvent l’appellation de Chef de Projet Web, Responsable Marketing Internet, Chargé de Marketing Interactif ou Consultant SEM. En revanche, pour des fonctions spécialisées, il fait plutôt office de Consultant SEO, Consultant CRM, Responsable Web et Acquisitions ou Responsable-e-business.

Quelle que soit la terminologie utilisée, chacun de ces termes désigne un webmarketeur. Le webmarketeur doit faire montre d’une très grande polyvalence. Il doit aussi disposer de multiples compétences départagées en deux grandes catégories : les compétences  technologiques et  les compétences humaines.

Les compétences technologiques

En tant qu’expert en web marketing, le consultant SEM doit avoir des connaissances confirmées en technologies.

La capacité d’analyse du webmarketeur

Le webmarketeur doit questionner ses clients afin de comprendre leurs exigences et leurs besoins, et surtout comment l’entreprise peut développer leur expérience. Vous l’aurez compris, tout cela passe par l’analytique. 

Le webmarketeur manipule de nombreux chiffres au quotidien par le biais du suivi de l’audience, du tableau de bord Analytics, du calcul de ROI marketing, et bien d’autres encore. L’esprit d’analyse et la rigueur sont donc indispensables. Des études scientifiques ne sont pas obligatoires, il faut simplement que le webmarketeur soit à l’aise et s’intéresse aux chiffres. 

Il doit pouvoir mesurer concrètement ses actions et savoir analyser une multitude de données. Un esprit analytique ainsi qu’une prise de recul sur les données sont indispensables pour tirer des conclusions stratégiques pour le pilotage d’un compte.

La maîtrise de l’informatique

Le webmarketeur doit avoir de solides compétences techniques en développement web. Il doit maîtriser les grands logiciels de production tels que ceux de la suite Adobe. La manipulation d'outils marketing dédiés tels que Marketo, Saleforce, Mailchimp, Hubspot, Pardot fait aussi partie de son quotidien. 

Connaître parfaitement les langages courants du web lui est incontournable : xhtml, java, xml, etc. Il en est de même pour les différentes méthodes de référencement et pour les outils d’évaluation et de qualification d’audience. 

Les CMS comme Prestashop, Joola, WordPress ainsi que les outils bureautiques et de graphisme à l’instar de Photoshop ne doivent avoir aucun secret pour le webmarketeur. Ce dernier favorise l’édition, la conception d'images graphiques et de montages de photo. 

Des savoir-faire techniques en web et marketing (SEO et SEM)

Après avoir tâté le terrain, les spécialistes du web marketing doivent savoir comment s’y prendre. C’est là qu’ils font appel aux incontournables SEM et SEO. Le webmarketeur doit se familiariser avec ces modes de référencement qui consistent essentiellement à acheter des adwords((programme de publicité de Google sur internet) sur les moteurs de recherche. 

En se servant de ces outils, le webmarketeur peut accroître l'e-réputation de l’entreprise et sa crédibilité sur les réseaux sociaux. Un SEM bien étudié reflète la stratégie digitale globale de la société en termes de référencement. Cette dernière va s’inscrire sur le long terme.  

L’esprit de synthèse et des capacités rédactionnelles du webmarketeur

La rédaction fait partie du lot quotidien d’un webmarketeur à travers les annonces publicitaires, les reportings, la stratégie content marketing, les recommandations stratégiques, et bien d’autres encore. Il exprime son sens de la synthèse en rédigeant correctement et rapidement des actions à mener, des solutions ou des conclusions.  

Il doit également être capable d’adapter son style éditorial en fonction de sa cible et des objectifs de la rédaction. L’adaptabilité est de rigueur puisque le style n’est pas le même pour une annonce publicitaire et les contenus du site, par exemple.

Autres connaissances… pour le webmarketing

Le consultant SEM doit disposer d’un nom de domaine avec un hébergement web. À part cela, être titulaire de comptes sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter… est également de mise.

Cette étape est obligatoire car il va lui permettre de bâtir sa réputation et celle de sa firme. Les réseaux sociaux lui sont indispensables s’il commercialise des produits ou des prestations en ligne.

Le webmarketeur doit se familiariser avec les web-apps afin de communiquer avec ses abonnés. Voici quelques logiciels et outils Saas et CMS étant utile au webmarketeur :

Un responsable webmarketing qui se respecte doit se servir d’applications à haute performance également disponibles depuis des smartphones et des iPhone. Le webmarketeur a aussi besoin de logiciels dernier cri tels que FTP Expert, FileZilla, Photofiltre, Camtasia, Audacity, Traffic Travis et Website Auditor pour gérer et monitoire ses projets web et ses diverses tâches pour ses divers clients. 

Les plugins sont des indissociables de notre expert. Il s’en sert pour faciliter son travail et augmenter sa productivité. Les plus en vogue sont : Firefox Sync, SeoBook ou Yslow par exemple. 

Enfin, que serait un bon webmarketeur sans une base de données de connaissances optimale en dehors de ses connaissances en marketing ? Avec des connaissances sur la productivité, l'entrepreneuriat et l’administration d’entreprise, le webmarketeur peut aspirer à la création de startup.

Les compétences humaines du webmarketeur

Le touche à tout qu’est le webmarketeur doit être doté de fortes compétences humaines.

L’éthique de travail

Quel que soit le métier exercé, l’éthique de travail est la compétence humaine numéro un : le webmarketeur n’échappe pas à cette règle. Il doit savoir comment établir ses priorités, comment s’organiser, comment répartir son temps et comment maintenir les procédures adéquates qui sont nécessaires à l’accomplissement de son travail. 

Le webmarketeur doit faire preuve de détermination et de professionnalisme. À ces compétences s’ajoutent efficacité et productivité, en mettant l’accent sur la qualité. De par sa fonction, le chargé de marketing interactif ne doit pas voir l’éthique de travail d’un point de vue individualiste, il est contraint de travailler avec les autres et faire preuve de respect, d’intégrité et de discipline.

La curiosité et l’état de veille permanent

L'univers d'internet et les métiers du web sont en perpétuelle évolution. Chaque jour naissent de nouvelles techniques, de nouvelles solutions de diffusion et de ciblage sur Google Ads, de nouvelles plateformes à investir, de nouvelles habitudes chez les internautes ainsi que de nouvelles mises à jour de l’algorithme Google.

La curiosité et un état de veille permanent sont indispensables pour ne pas se laisser distancer par la concurrence. Le webmarketeur doit donc être capable d’identifier les tendances à venir et de se documenter dans cette optique. 

Ce dernier ne doit pas se laisser distancer, notamment lorsqu’il s’agit de dispenser des conseils à la clientèle. Ici, la curiosité va de pair avec le consultant SEM, mais n’est pas considérée comme un vilain défaut.

Une bonne faculté d’adaptation

Dans la même logique que pour l’état de veille permanent, la faculté d’adaptation est une compétence clé pour un chef de projet Web. Il doit perpétuellement se remettre en question sur les approches et les techniques de son métier. Cela va lui permettre de faire face à la concurrence. 

Et sur la lancée, le webmarketeur doit être doté d’une grande créativité pour élaborer des concepts display marketing intéressants, réfléchir sur les audiences et les ciblages et trouver des stratégies et des tactiques originales pour se démarquer des concurrents.

L’empathie

Une bonne dose d’empathie aide le webmarketeur à concevoir des stratégies publicitaires efficaces. Il se met à la place des fournisseurs, des clients ainsi que des autres associés pour mieux comprendre non seulement l’offre et les objectifs business, mais aussi la cible et ses attentes. 

En prenant la place de la cible et en se servant de ses expressions habituelles, le webmarketeur peut leur proposer les meilleures offres marketing Il peut aussi concevoir des dispositifs d’acquisition pertinents.

Des qualités de communication

Le webmarketeur se doit d’avoir une bonne expression orale, car il est amené à discuter très souvent avec des interlocuteurs différents (directeur du marketing, directeur général, directeur commercial, développeurs web, directeur de la communication, etc.) au sein de l’entreprise. Il faut savoir que la communication est un des piliers des relations humaines dans un cadre professionnel. 

L’expression orale est une compétence que le webmarketeur doit maîtriser afin de faire passer des messages d’une manière efficace auprès de ses collaborateurs et collègues. Dans cette même optique, il est essentiel de bien comprendre sa cible afin de mieux répondre à leurs attentes.

En conclusion : le mot de la fin

Sachez qu’un webmarketeur renforce ses connaissances tous les jours et pour une durée indéterminée. Ainsi, si vous avez l’opportunité de lire des livres, de vous inscrire à des formations, de consulter des blogs alors foncez ! Les techniques se modifient et évoluent tous les jours, il y aura toujours quelque chose de nouveau à apprendre ! Et surtout, amusez-vous bien et aimez avec passion ce que vous faites.

Envie de franchir le cap et de partager vos talents avec d’autres, ou envie de vendre vos produits et services avec votre boutique en ligne ?

Savez-vous qu’il existe une méthode facile pour créer votre site internet ? Je vous dévoile cette méthode au travers d’une série de vidéo dans une formation WordPress OFFERTE. Pour vous inscrire, c’est gratuit, il vous suffit de cliquer sur le lien qui suit : Ma Formation WordPress.

Pour en savoir plus sur WordPress et les formations WordPress disponibles en ligne, créées spécialement pour vous, pour vous guider et vous aider dans la création de votre boutique en ligne ou de votre site internet : https://webmasterautop.fr/formation-wordpress/