Vous vous demandez comment rédiger un article de blog qui attire vos lecteurs ? Vous n’avez pas besoin d’être un rédacteur de haut niveau pour écrire un bon article de blog. Cela dit, il est important que vous suiviez certaines règles. Ici, nous vous donnons tous les secrets pour rédiger un article à la fois attractif et informatif.

Introduction à la rédaction d’article de blog

Certes, la rédaction peut être une passion, mais il ne faut jamais oublier que l’on n’écrit pas que pour soi-même. Votre blog est avant tout dédié à des centaines, voire des milliers d’internautes. Ainsi, il est important que vous fassiez un article captivant et compréhensible par tous.

Des écrits captivants

Il n’y a rien de plus captivant qu’un texte intéressant à lire. Pour rendre le vôtre attractif, vous devez faire attention à plusieurs points pour écrire un article : 

  • Créer un titre intéressant pour votre article de blog

Le titre, c’est le premier élément que votre lectorat verra. Il doit faire mouche et être accrocheur. Pour ce faire, vous pouvez faire appel à la règle de 5 W, c’est-à-dire répondre aux questions « What, Why, Who, When, Where ». En français, cette expression est traduite par QQOQCCP, soit les questions « Qui, Quoi, Où, Quand, Comment, Combien, Pourquoi ». Évidemment, comme c’est le titre, vous n’allez pas donner beaucoup de détails. Faites juste en sorte que celui-ci résume bien l’essentiel de votre texte. Afin de le rendre accrocheur, vous pouvez faire preuve d’un peu d’imagination et de créativité. N’hésitez pas à utiliser des adjectifs qualificatifs pour rendre votre titre plus flatteur. Pensez également à utiliser des expressions imagées afin d’avoir un title plus ludique.

  • Faire un contenu illustré par un style dynamique et personnalisé

On entend par style d’écriture la façon même dont un rédacteur va exprimer ses idées. Celui-ci peut se refléter à travers le choix des mots, de la tournure des phrases ou encore du ton. À titre d’information, un style d’écriture ne s’apprend pas, il se travaille. En effet, il n’existe pas de règles prédéfinies pour le développer. Pour le réveiller, vous avez besoin de beaucoup de pratiques. Quoi qu’il en soit, sachez qu’il n’y a rien de plus simple que de faire des écrits courts, clairs et concis pour commencer. Le reste viendra avec le temps.

  • Un texte compréhensible par tous

Avec l’avènement d’internet ainsi que des nouvelles technologies de l’information et de la communication, tout le monde ou presque peut se rendre sur le web. Dans votre lectorat, vous aurez une grande variété de gens. Parmi eux, il peut y avoir des mamans, des voyageurs, et même des enfants. De par ce fait, il est important que vous écriviez un article compréhensible par tous. À moins d’y être obligé, n’utilisez pas de jargon ou encore de mots complexes. Si vous ne pouvez pas faire autrement, pensez à les définir. Mis à part cela, sachez qu’il est plus qu’important d’écrire un article sans fautes de grammaire ou d’orthographe. En effet, un mot peut complètement changer de sens à cause de l’omission d’un accent ou encore d’une lettre. Soignez également votre grammaire. Cela vous évitera de recevoir des critiques en commentaire.

La collecte et l’analyse d’informations

Tout travail de rédaction doit être précédé d’une collecte et d’une analyse d’informations. Après tout, ces dernières sont les raisons du pourquoi de votre texte. 

 

La recherche sur internet

  • Choix de l’information

Véritable jungle d’informations, internet peut être une bonne source pour créer votre texte. Vous y trouverez des millions de sites parlant de sujets différents. Cela dit, faites attention, il est possible que les informations y soient bridées, faussées ou encore non mises à jour. Afin d’éviter de donner des informations erronées à votre tour, pensez à les analyser. Pour ce faire, vous pouvez comparer plusieurs sources, prendre les informations les plus pertinentes et choisir les sites qui offrent des informations récentes. 

  • Recherche pointilleuse

Afin de trouver des informations utiles, il est primordial que vous entriez les bons mots-clés dans la barre de recherche. On appelle mots-clés tous les termes qui vont caractériser votre futur texte. Si vous parlez de voyage, par exemple, vous avez la possibilité de choisir les mots séjours et vacances en guise de mots-clés.

 

La recherche via des documents matériels

Comme de nombreux blogueurs, vous avez l’opportunité d’apporter de nouvelles informations sur internet. Celles-ci peuvent provenir d’un livre, d’un journal ou encore d’un document officiel. Quel que soit votre choix, n’oubliez pas de citer vos sources pour être crédible. La recherche d’information à l’aide de documents matériels est un travail de longue haleine. Elle demande beaucoup de patience et de minutie. Alors, n’espérez pas finir un bon texte de 2 000 mots en 1 ou 2 h.

 

La transmission d’un vécu

Vous n’êtes pas obligé de vous référer uniquement à internet ou à des documents matériels pour constituer votre article de blog. En effet, il est tout à fait possible de créer un article qui parle de votre vécu personnel. Cela peut être lié à vos expériences, à votre avis ou encore à vos impressions. N’oubliez pas qu’un blog, c’est avant tout un endroit où vous allez partager des informations utiles et intéressantes.

Le plan de rédaction

Un texte ne se rédige pas à tort et à travers. Vous avez besoin d’un plan bien établi pour le rendre lisible et bien structuré. 

  • L’approche simple

Il est tout à fait possible d’écrire un article de blog sans faire appel aux méthodes journalistiques. Après tout, le texte doit vous ressembler et refléter votre personnalité. Pour créer la colonne vertébrale de votre texte, n’oubliez pas seulement de vous appuyer sur la technique de dissertation apprise au collège. Vous l’aurez donc compris, vous aurez juste besoin de faire une introduction, un développement et une conclusion. Pour classer les différentes parties de votre rédaction, pensez à y ajouter des intertitres. Il s’agit de petits titres que vous allez donner à chaque paragraphe ou sous paragraphe. En guise de conclusion, vous avez la possibilité de donner vos impressions ou faire un appel à l’action pour le lecteur. Ne tombez pas dans le piège de faire une synthèse ou un résumé. Ce serait un plagiat à l’introduction qui parle déjà des points à aborder dans le texte. 

  • L’approche journalistique 

Si vous voulez adopter une approche plus travaillée, vous avez la possibilité d’opter pour l’approche journalistique. Le principe de cette technique est d’utiliser la pyramide inversée. Vous devez parler de l’essentiel avant d’aller, petit à petit, vers les détails. La rédaction journalistique a un contenu assez spécifique et un plan bien établi.

Quel que soit votre choix entre ces 2 options de rédaction, n’oubliez pas de rester cohérent dans vos idées. Suivez toujours la logique des choses, peu importe le sujet abordé. Utilisez des phrases de transition et des mots de liaison afin de ne pas rendre vos idées trop contrastées.

Le contenu

Une rédaction de style journalistique contient certains éléments, à savoir :

  • un chapeau : il s’agit d’une partie du texte qui confirme le message essentiel annoncé dans le titre. 
  • Une attaque : c’est un petit paragraphe qui va convaincre le lecteur qu’il a bien fait de lire l’article. Il est illustré par des chiffres, des citations ou des images chocs.
  • Des intertitres : Comme le titre, ceux-ci annoncent ce qu’il y a dans les paragraphes. Ils sont très utiles pour aérer un long texte. 
  • Une chute : cette partie du texte permet de laisser une bonne impression après la lecture. On peut dire que c’est la conclusion.

Le plan

Dans le cadre d’une rédaction journalistique, l’agencement des paragraphes se fait généralement en pyramide inversée. Vous devez parler de l’essentiel avant d’aborder les détails. Ainsi, la première partie de votre texte répondra aux questions qui, quoi, quand et où. Quant à la seconde partie, vous donnerez les réponses du pourquoi et du comment. Évidemment, vous n’êtes pas obligé de répondre à toutes ces questions si votre sujet ne le demande pas. L’avantage de cette structure, c’est qu’elle vous permettra de créer un article de blog riche en informations. 

 

Le travail de rédaction

Après avoir établi le plan et récolté des informations, vous pourrez enfin vous atteler au travail de rédaction.

 

L’ébauche de l’article

Un texte se lit de bas en haut, mais pour rendre l’ensemble cohérent et logique, vous devez faire l’inverse lors de votre travail de rédaction. Ainsi, vous allez directement commencer par la rédaction des paragraphes. Une fois terminée, attelez-vous à la rédaction d’intertitres. N’oubliez pas que ces derniers sont censés résumer l’essentiel de vos paragraphes. Après avoir rédigé tous vos paragraphes, vous aurez assez de matières pour créer une chute. Il est donc logique que celle-ci soit construite juste après les intertitres. En tant que résumé du texte, le chapeau ou l’introduction doit être créé en avant-dernier. Vous l’aurez donc deviné, la dernière place revient donc au titre qui est le résumé du tout.

Le peaufinage de la rédaction de votre article de blog

Généralement, un texte n’est pas parfait du premier coup, vous devez faire en sorte de revoir les détails pour qu’il le soit. 

  • La relecture de votre article

Une relecture est essentielle pour parfaire un texte surtout si celui-ci est long et complexe. À titre d’information, une relecture se fait en plusieurs étapes et non en une seule fois. 

  1. Dans un premier temps, vous allez faire une relecture globale, c’est-à-dire que vous allez lire le texte d’un seul trait. Cette étape permet de repérer les incohérences d’idées. 
  2. Dans un second lieu, vous devez procéder à la relecture des phrases. Une phrase trop longue ou trop courte pourrait avoir un impact non négligeable sur la fluidité du texte. Sachez qu’idéalement une phrase doit être comprise entre 10 et 20 mots. Bien sûr, si vous ne pouvez pas faire autrement, vous avez la possibilité de vous accorder une petite marge de 3 ou 4 mots. La relecture des phrases est aussi une bonne occasion pour corriger la syntaxe si besoin. En effet, une phrase est plus agréable à lire si elle est bien structurée. 
  3. La troisième étape consiste à relire les mots. Plus minutieuse que les 2 précédentes, elle permet de s’assurer du bon choix de mots. Ces derniers doivent bien illustrer vos idées sans ambiguïté. L’idéal serait d’opter pour des mots courts, concrets connus et usuels.
  4. Durant la quatrième relecture, vous veillerez à repérer les éventuelles fautes d’orthographe et de grammaire. Comme dit plus tôt, il est important d’écrire en bon français pour être apprécié de son lectorat.

Après la rédaction d’un long texte, il se peut que vous soyez moins vigilant. De ce fait, durant la relecture, il est possible que vous n’ayez pas relevé toutes les fautes et les incohérences. Pour vous éviter la catastrophe après la publication, pensez à faire relire votre œuvre par un tiers. Ce dernier vous aidera à y voir plus clair. 

  • La partie technique et référencement naturel

Comme votre texte va se retrouver sur internet, il est important que vous fassiez attention à l’optimisation SEO. En effet, si vous voulez que votre blog figure à la première page d’un moteur de recherche, vous devez penser à son optimisation interne.

  • La première chose à faire est de rédiger un métatitre pour la page. En pratique, c’est ce qui figurera en bleu sur la page de recherche. Pour une bonne optimisation, celui-ci doit être accrocheur et comprendre 50-60 caractères. N’oubliez pas non plus d’y insérer votre mot-clé. Pour information, un méta-titre peut être une reformulation de votre titre principal.
  • La seconde chose à faire est de créer une méta-description. Cette dernière annoncera globalement les points essentiels abordés. De couleur noire, elle figure juste en dessous du métatitre dans une page de recherche. Tout comme le métatitre, il est essentiel que celui-ci contienne au moins un mot-clé.
  • En troisième lieu, vous pouvez procéder à l’intégration de balise. On entend par balise, des éléments qui permettent de mettre en exergue certains points de votre texte. Cela concerne généralement le titre et les intertitres de votre article. Ainsi, on utilisera la balise H1 pour le grand titre et H2 jusqu’à H6 pour les petits titres.

En suivant ces règles, vous serez certain d’avoir rédigé un contenu enrichissant et captivant pour votre blog. 

 

Une formation d’1 h de vidéo en référencement naturel OFFERTE

Vous aimeriez en apprendre davantage sur le référencement naturel ? Je vous offre une formation d’1 heure en vidéo pour vous rendre capable de comprendre le référencement naturel. Pour cela il vous suffit de vous inscrire en cliquant sur le lien suivant et en donnant votre adresse email. En échange vous recevrez gratuitement mes conseils et astuces dans votre boîte email pendant quelques jours. Cliquez ici : Formation Référencement gratuite.