Nous allons voir les qualités requises pour le community manager, elles sont nombreuses. Le métier de community manager est en pleine expansion. Les entreprises et les marques ne peuvent s’en passer pour se faire connaître et se rapprocher de leur cible. La mission d’un community manager diffère selon certains critères comme la taille de la société, son secteur d’activité ou encore sa notoriété.

En outre, cet expert des réseaux sociaux doit prendre en charge différentes stratégies de l’entreprise. Pour cela, il doit disposer de certaines qualités, mais lesquelles ?

Le sens relationnel : une belle qualité du community manager

Le community manager se trouve en lien direct avec les prospects et les clients. Il est le porte-parole d’une entreprise sur les réseaux sociaux. Par conséquent, le sens relationnel et la diplomatie sont de rigueur. Le community manager doit être capable de communiquer clairement afin de transmettre au mieux les messages qu’il souhaite faire passer à son auditoire.

Étant donné que la création de contenus est son domaine, il doit savoir communiquer via un blog, un e-mail ou encore un réseau social. Il doit aussi être en mesure de créer une relation de proximité avec les abonnés et leur apporter des réponses efficaces et personnalisées.

Le CM peut, par exemple, prendre le soin de répondre personnellement aux personnes qui posent des questions sur les réseaux sociaux. Pour cela, il doit maîtriser l’art d’écrire sous forme longue ou courte et de façon pertinente et correcte.

Passionné tu seras

Il est important que le community manager soit passionné du métier et du secteur sur lequel il se positionne. Cela signifie qu’il doit connaître parfaitement tout ce qui tourne autour de son travail. Il doit notamment avoir une passion pour le marketing digital. Il s’agit d’un secteur en constante évolution.

De ce fait, il doit se tenir informé régulièrement des évolutions des algorithmes, des nouveaux réseaux sociaux qui arrivent sur le marché, des changements dans les conditions générales d’utilisation, etc. Seule une personne réellement passionnée par son métier est capable d’être à l’aise avec tout cela.

Mature c’est mieux !

Le community manager représente le visage de la marque pour laquelle il travaille. Il a donc entre ses mains l’e-réputation de la société, et surtout, il fait face aux consommateurs. Lorsque ces derniers ont un problème ou une question à poser, ils ont tendance à se tourner vers les réseaux sociaux pour le communiquer.

Afin de leur donner une réponse juste, efficace et cordiale, le community manager doit faire preuve d’une grande maturité. Il doit à la fois être capable de s’adapter à la charte éditoriale de l’entreprise dont il est le porte-parole, et rester calme face à des critiques.

En effet, il arrive que des clients se plaignent ou soient en colère. Ainsi, le community manager doit rester calme et courtois. Il doit savoir prendre le temps d’expliquer les causes du problème, tout en faisant preuve d’empathie.

Disponible tu seras… si tu peux

Le métier de community manager n’est pas de tout repos. Les réseaux sociaux ne dorment jamais et le public peut interagir à tout moment. De ce fait, il doit toujours rester en alerte et garder l’œil ouvert sur l’activité de la/les page(s) gérée(s).

Que ce soit pendant les jours ouvrables, les week-ends ou même les jours fériés, le community manager doit faire preuve d’une grande disponibilité.

Le community manager est réactif

Le community manager doit aussi être capable de réagir vite face à l’actualité, surtout dans certains secteurs comme le sport ou le divertissement. De nouvelles informations circulent au sujet de ces derniers chaque jour (matches, émission de télévision, etc.).

De ce fait, le CM doit être en mesure de créer des publications en rapport avec ces événements rapidement. Cela permettra de générer de l’audience et de l’engagement. Cette pratique est aussi appelée le newsjacking. Elle permet de tirer profit de l’attention générée par l’actualité en la déportant tout simplement vers son entreprise.

Polyvalent… autant que posssible

Pour être un bon community manager, il faut avant tout d’être polyvalent. La société est en évolution. De ce fait, il faut être capable de suivre les tendances des réseaux sociaux, du secteur d’activité de l’entreprise et de l’industrie.

En même temps, il faut toujours poster du contenu unique et attirer l’attention des internautes. C’est là que la polyvalence est surtout de rigueur. En effet, le community manager doit savoir jongler entre les différentes plateformes, et surtout, les maîtriser en sachant quel contenu fonctionne davantage sur quelle plateforme.

Par ailleurs, il est important qu’il sache adopter le ton adéquat en fonction des caractéristiques de ses audiences cibles. Ces dernières peuvent varier d’une plateforme à une autre.

Organisé… si si, c’est possible !

Pour mener à bien ses missions, le community manager doit avoir une organisation irréprochable. En effet, il est souvent appelé à réaliser de nombreuses tâches. Comme nous l’avons vu précédemment, les réseaux sociaux ne dorment jamais. C’est d’ailleurs, la raison pour laquelle l’entreprise doit être en veille.

Ainsi, le community manager a tout intérêt à utiliser des outils de gestion, de planification et de calendrier afin de mener en parallèle une présence sur plusieurs comptes sociaux. En sachant organiser son travail, il pourra anticiper et donc éviter d’être submergé en cas d’imprévu. Une bonne organisation aide également à éviter les confusions.

Curieux… chouette

Étant donné que les réseaux sociaux est en constante évolution, il est indispensable pour un community manager d’avoir l’esprit ouvert et de regarder chaque jour les nouveautés du web. Cela peut être de nouvelles fonctions comme l’ajout d’émoticônes sur Facebook ou la mise en ligne de nouvelles plateformes.

Le community manager doit faire preuve d’une grande curiosité et être capable d’étudier les changements, de faire de la veille et de surveiller les conversations des internautes afin de suivre les tendances. Il pourra ainsi recueillir des informations intéressantes et inédites qu’il pourra exploiter. Grâce à cela, il sera capable de fidéliser et d’étendre l’audience de l’entreprise.

Avoir une orthographe irréprochable

Le community manager est le lien direct entre les clients, les prospects et l’entreprise. Lorsqu’il communique, c’est toujours au nom de la firme. De ce fait, s’il fait des fautes, même moindres comme une faute d’orthographe, cela pourrait avoir des conséquences sur la réputation de la marque.

De plus, les concurrents peuvent utiliser ces fautes pour en créer un buzz afin de nuire à l’image de la société. Le community manager doit donc redoubler de vigilance et effectuer des vérifications avant toutes publications.

Il est simplement préférable de vérifier plusieurs fois une publication avant de la poster plutôt que de faire face à des internautes outrés ou choqués.

Être empathique et avoir du bon sens

Sur les réseaux sociaux, tout est potentiellement critiquable. De ce fait, le community manager doit toujours faire preuve de bon sens. Lorsqu’il publie quelque chose, il doit déjà anticiper les réactions des internautes et penser aux réponses qu’il doit fournir en cas de question.

Il arrive aussi que dans certaines situations ou concernant certains sujets, il y ait des internautes plus susceptibles que d’autres. Afin d’éviter les buzz, le community manager doit alors être empathique. Il doit se mettre à la place de celui qui va lire la publication et penser aux réactions que cela pourrait générer.

Il peut également faire lire son post par une tierce personne ou une équipe afin de prendre du recul et se mettre davantage à la place du lecteur.

Les qualités du community manager

Être créatif : qualité indispensable du community manager

Le community manager doit faire appel à son esprit créatif pour faire face à la concurrence et se rapprocher de ses internautes. En effet, sur les réseaux sociaux, il y a des milliers d’autres stratégies de marques et tout autant de contenu souvent proche.

Afin de captiver sa communauté, le CM doit pouvoir offrir un contenu “frais” et original. Il faut qu’il évite de publier la même chose sur chaque réseau social. Il doit à la place faire fonctionner son imagination, car une simple tournure des phrases peut changer la réaction des lecteurs et les faire cliquer ou non sur un lien.

Concernant les visuels, ils doivent aussi être originaux et si possible contenir les identifications visuelles de l’entreprise (comme les couleurs).

Avoir un esprit d’analyse

Certes, le community manager doit être réactif et attentif aux conversations des internautes. Toutefois, il ne doit pas répondre obligatoirement aux commentaires de ces derniers. Le but du Community Management est d’établir un lien entre la marque et les clients.

Mais parmi les membres de son audience, il y a des internautes malicieux qui postent des commentaires peu constructifs, voire même insultants. Le community manager doit donc être en mesure de différencier les commentaires auxquels il peut concrètement apporter une réponse, un conseil ou une solution, et les commentaires qui ne créeront aucune relation client.

Capacité d’adaptation

Un bon community manager doit être en mesure de s’adapter à la ligne éditoriale de la société où il travaille. Que le style de contenu soit décalé, original ou bien classique, il doit être capable de l’intégrer dans sa stratégie globale.

Cela dans le but d’assurer une cohérence entre la présence sur les réseaux sociaux et la présence physique de l’entreprise. Si le community manager ne respecte pas cette ligne éditoriale, l’image de l’entreprise peut être floue ou décalée vis-à-vis du client.

En conclusion

Le métier du community manager est à la fois passionnant puisqu’il demande à l’expert en gestion de réseaux sociaux d’avoir de belles qualités qui en font un profil au sein des entreprises extrêmement valorisant. Si vous êtes grincheux, triste, démotivé, ce métier n’est pas fait pour vous.

Ce métier est de plus en plus valorisé avec le temps parce que les entreprises sont de plus en plus conscientes qu’il est crucial d’être présents sur les réseaux sociaux pour assurer leur développement économique en jouant sur la viralité et la visibilité par leur présence sur Facebook, Instagram, Twitter et Pinterest.

Profitez d’une formation vidéo d’1 h offerte

Savez-vous qu’il existe une méthode facile pour créer votre site internet ? Je vous dévoile cette méthode au travers d’une série de vidéo dans une formation WordPress OFFERTE. Pour vous inscrire, c’est gratuit, il vous suffit ce cliquer sur le lien qui suit : Ma Formation WordPress.

Pour en savoir plus sur WordPress et les formations WordPress disponible en ligne pour la création de votre boutique en ligne et de votre site : https://webmasterautop.fr/formation-wordpress/